ACCUEIL| BLOG-ACTUALITE | ANNUAIRE| PARTENAIRES | ANNONCES| NEWSLETTER| APPEL-CIRCULATIONS | JOURNAL-LES TRAVERSEES| RECHERCHER SUR CE SITE






l'approche transdisciplinaire




de l'art à l'autre


Favoriser les "regards croisés" afin de donner lieu à de véritables rencontres et transmissions.




Boris Cyrulnik et Edgar Morin : Pensée simple... par Escartefigue51

ASSOCIATION POUR LA PENSÉE COMPLEXE
Le mode de pensée qui nous a été inculqué obéit essentiellement à des principes de disjonction, de réduction et d'abstraction. Il isole les objets de connaissance les uns des autres, et il rend donc difficile l'appréhension des solidarités, interactions et implications mutuelles qui lient ces objets. Il privilégie la connaissance des unités de base ou des parties constituant les systèmes, sans nous inciter à opérer une navette cognitive des parties au tout et du tout aux parties. Nous disjoignons et ventilons en différentes disciplines les fragments des ensembles organisés dont notre mode de pensée a brisé l'unité. L'hyper-spécialisation qui morcelle le tissu complexe des phénomènes donne finalement à voir comme seul réel sa fragmentation arbitraire. Par ailleurs, l'abstraction incontrôlée tend à considérer les formules et les équations comme seules réalités. On en arrive à une intelligence aveugle qui isole les objets les uns des autres, les soustrait à leur environnement, désintègre les ensembles, systèmes et totalités. Nous devenons ainsi de plus en plus aveugles aux phénomènes concrets, aux réalités globales et aux problèmes fondamentaux.
Aussi, ce mode mutilant d'organiser notre pensée nous aveugle plus profondément que l'erreur d'observation ou l'incohérence logique. Quand elle s'applique aux êtres humains, la pensée mutilante et unidimensionnelle se paie en souffrances, hélas invisibles à ceux qui les provoquent. L'incapacité de concevoir la complexité humaine dans ses multiples dimensions (biologique, psychologique, sociologique, mythologique, etc ... ), y compris dans sa micro-dimension (l'être
LIRE la suite sur le site du CIRET


ci-contre:Sayed Raza "shakti"

Caravan a pour objectif de mettre en relations des artistes, thérapeutes, scientifiques, acteurs culturels, promeneurs...
Une démarche transdisciplinaire, qui s'inscrit vers l'exploration d'autres pistes, espaces de réflexions et recherches conduisant à des réalisations concrètes… Les artistes et chercheurs ont accès aux frontières des invisibles; de l'inconscient à la quantique. IIs peuvent, par leur langage, leur approche particulière, et au delà de leurs spécialisations, participer au tissage de liens transculturels. Ainsi, de l'art à l'Autre, Caravancafé souhaite collaborer à la création de nouveaux outils pour la circulation des arts et idées, tisser une trame transculturelle, rendue possible par la rencontre (…) L'art permet de franchir des registres de perceptions/réalité différents, sauts quantiques entre les interprétations du monde.



















Le projet Circulation(s) - tissages/rencontres transdisciplinaires
art/science
poésie






Croiser/changer/multiplier les regards pour participer à la création d'autres émergences
et passages transversaux entre les disciplines et les cultures,d'autres perceptions au delà des contradictoires ...


appel aux artistes - écrivains - chercheurs

Art Rencontre Transmission lire la suite ...












Nous remercions
Mr Basarab Nicolescu
qui a accepté de parrainer
ce projet

Basarab Nicolescu
Physicien théoricien au CNRS Université Paris 6
Membre de l'Académie Roumaine
Président du Centre International de
Recherches et d'Études Transdisciplinaires (CIRET)
CIRET



Lire la transcription d'une rencontre entre Basarab Nicolescu et Michel Camus :

La vallée de l'étonnement
Le monde quantique.


Basarab Nicolescu

La vallée de l'étonnement

Le monde Quantique
Par Michel Camus

France-culture


"Une continuelle création et annihilation de la matière
et de l'anti-matière, une continuelle création de
particules qui attendent, en quelque sorte, de passer à la réalité…"





Basarab Nicolescu est physicien théoricien au CNRS spécialisé dans la théorie des particules élémentaires, il a notamment publié "Nous, la Particule et le monde" et "La science, le sens et l'évolution". Il a créé avec René Berger le groupe de réflexion sur la Transdisciplinarité auprès de l'UNESCO, réunissant des scientifiques de haut niveau, mais aussi un poète argentin, un plasticien portugais, un philosophe et sociologue français, Edgar Morin, ainsi que que le traducteur de la Bible hébraïque et du Coran, André Chouraqui. Basarab Nicolescu s'intéresse depuis longtemps aux relations entre la science et l'art, entre la science et la poésie, entre la science et la philosophie. Non seulement la philosophie des sciences de notre époque, mais tout autant celle de notre héritage des plus anciennes traditions. Dans un de ses livres Basarab Nicolescu cite Jean Delacroix, selon lequel "nos sens sont les prisons de notre âme". Pour percevoir au-delà de nos sens, il est donc nécessaire d'ouvrir des fenêtres dans les murs de nos sens.

M.Camus - A première vue la physique des particules n'a rien à voir avec la métaphysique de Jean Delacroix, et pourtant Basarab Nicolescu, c'est vous qui faites cette analogie avec le monde quantique. Supposons que nous n'ayons jamais entendu parler du monde quantique, que pouvez-vous dire pour nous introduire dans cet univers inconnu et totalement invisible a nos yeux ?

Basarab Nicolescu - Le problème que vous posez, d'emblée, c'est la nature de la réalité. Si j'ai cité Jean Delacroix, c'est parce qu'il disait apparemment deux choses contradictoires : il parlait de la nuit des sens, comme démarche nécessaire pour toucher cette réalité qu'il cherchait, en tant que chercheur traditionnel, et en même temps il disait : les organes des sens sont les fenêtres de notre prison.(...) lire la suite






L’homme peut-il vivre heureux sans spiritualité? - Basarab Nicolescu LIRE L'ARTICLE




Qu'est-ce que la réalité ? - Adonis - Banu - Nicolescu

Rencontre transdisciplinaire
Art - Religion - Mystique - Science
novembre 2010
Rencontre avec Adonis, Georges Banu, Basarab Nicolescu

"la réalité comme un miroir de l'être"
dialogue avec Lupasco - Tiers Inclus
Basarab Nicolescu










VOIR LES AUTRES VIDEOS et la suite de l'article




Les comptes-rendus du colloque du CIRET


Regards transdisciplinaires sur la conscience et l'inconscient (Palais du Luxembourg, Paris, 10 décembre 2007)
sont mis en ligne sur le site Internet du CIRET
nicol.club.fr/ciret/bulletin/b20/b20.htm








Retrouver les débats sur la complexité du Centre International de Recherches et Etudes Transdisciplinaires, Critique de la complexité - mis en ligne avec l'aimable autorisation de Basarab Nicolescu



La Messagère -photo Andre Villers-texte Michel Butor -Graphisme sampaïo

J'apporte /à vos rivages /les échos /des antipodes /et je mûris : en mon reflux / les réponses / de la Frontière

...........................................................................




Pour approcher cette vision transdisciplinaire dont la "tâche prioritaire consiste en l'élaboration d'un nouveau langage, d'une nouvelle logique, de nouveaux concepts pour permettre l'émergence d'un véritable dialogue entre les spécialistes des différentes branches de la connaissance" visiter le site du CIRET, Centre International de Recherches et Etudes Transdisciplinaires.


La dignité de l'être humain est aussi d'ordre cosmique et planétaire. L'apparition de l'être humain sur la Terre est une des étapes de l'histoire de l'Univers. La reconnaissance de la Terre comme patrie est un des impératifs de la transdisciplinarité. Tout être humain a droit à une nationalité, mais, au titre d'habitant de la Terre, il est en même temps un être transnational. La reconnaissance par le droit international de la double appartenance - à une nation et à la Terre - constitue un des buts de la recherche transdisciplinaire.(...)


(...)Il n'y a pas un lieu culturel privilégié d'ou l'on puisse juger les autres cultures. La démarche transdisciplinaire est elle-même transculturelle…(...) La vision transdisciplinaire est résolument ouverte dans la mesure où elle dépasse le domaine des sciences exactes par leur dialogue et leur réconciliation non seulement avec les sciences humaines mais aussi avec l'art, la littérature, la poésie et l'expérience intérieure.(...)

Lima de Freitas, Edgar Morin et Basarab Nicolescu

extraits de la charte de la transdisciplinarité









voir les derniers billets postés sur le blog de caravan







informations sur les prochains événements internationaux










c shapiro


"La transdisciplinarité concerne, comme le préfixe "trans" l'indique, ce qui est à la fois entre les disciplines, à travers les différentes disciplines et au delà de toute discipline. Sa finalité est la compréhension du monde présent , dont un des impératifs est l'unité de la connaissance. En présence de plusieurs niveaux de Réalité, l'espace entre les disciplines et au delà des disciplines est plein, comme le vide quantique est plein de toutes les potentialités : de la particule quantique aux galaxies, du quark aux éléments lourds qui conditionnent l'apparition de la vie dans l'Univers. La structure discontinue des niveaux de Réalité détermine la structure discontinue de l'espace transdisciplinaire , qui, à son tour, explique pourquoi la recherche transdisciplinaire est radicalement distincte de la recherche disciplinaire, tout en lui étant complémentaire. La recherche disciplinaire concerne, tout au plus, un seul et même niveau de Réalité ; d'ailleurs, dans la plupart des cas, elle ne concerne que des fragments d'un seul et même niveau de Réalité. En revanche, la transdisciplinarité s'intéresse à la dynamique engendrée par l'action de plusieurs niveaux de Réalité à la fois " (...)De par sa propre nature, la transdisciplinarité refuse tout projet globalisant, tout système fermé de pensée, toute utopie, tout asservissement à une idéologie, à une religion, à un système philosophique quels qu'ils soient. Sa finalité n'est pas l'unification de toutes les branches de la connaissance, but qui serait absurde et illusoire. Plus modestement, la transdisciplinarité essayera de mieux nous rapprocher du réel, par l'étude conjointe de la nature et de l'imaginaire, de l'univers et de l'homme pour nous permettre de mieux faire face aux différents défis de notre époque. LE PROJET MORAL CIRET 1987
Basarab Nicolescu extrait du site CIRET






........................................................