accueil | forum | annuaire | partenaires | vos annonces





ken bale

Professeur de Danse, Chorégraphe indépendant Je m'imprègne de toutes les formes de danse, depuis des années. J'ai beaucoup appris et j'ai mené jusqu'au bout les expériences que j'avais entreprises. Après quoi, rassasié, la tête pleine et le corps prêt, j'ai trié : - de la tradition telle qu'on l'enseigne en Afrique, j'ai gardé la qualité rythmique, le goût de la virtuosité, le sens du geste, l'amour de la perfection ; mais j'ai rejeté la convention, le conformisme, le rituel et les limites. - de la danse moderne, j'ai conservé l'audace, la témérité, l'appel permanent à l'imagination ; je refuse la froideur, la démonstration physique, l'intellectualisme. Le corps humain est un instrument hors-pair qui, bien utilisé, peut faire sauter la barrière, nier les contraintes que, par exemple, la pesanteur lui impose, mais il est en même temps fait de chair et de sang, sensible à l'émotion, au froid, à la chaleur, aux pulsions de l'âme. L'esprit parfois le soumet, mais d'instinct, il s'en dégage ... simplement pour vivre. C'est parce que je voulais à la fois comprendre ce que m'imposait la danse et amener les autres - mes stagiaires, mes élèves et mon public - à ressentir les émotions les vibrations que moi-même avais ressenties, que j'ai créé l'afro-jazz et la danse contemporaine africaine.

La danse afro-jazz tire ses racines des danses traditionnelles africaines et propose une ouverture vers les autres dances d'expression que sont la danse jazz, classique et la danse contemporaine. En libérant le corps, elle permet au danseur d'approcher l'harmonie complète La danse contemporaine africaine

Par rapport à l'afro-jazz, elle porte plus l'accent sur la respiration, la concentration. la sensation et la mobilisation du corps en mouvement, la projection d'un geste juste dans l'espace, la rnusicalité de la danse. S'exprimer, explorer librement un thème donné ou choisi, développer sa créativité. Renouveler le plaisir de tracer dans l'espace et le temps un geste personnel, épuré, vrai : composer une chorégraphie, communiquer avec les autres, partager le plaisir ... Aujourd'hui, ma danse est à la recherche de l'être ... totalement engagé dans l'instant, moment de vie intense, conscient, sensible ... Elle est exploration, découverte, connaissance, maîtrise, expression ! Un corps à coeur fragile avec soi-même, les autres, le temps, la vie ! Elle se crie, explosion de gaieté et d'humour, débride l'imagination, éveille l'intuition, la créativité, la curiosité, la sensibilité, la personnalité ... Le corps pense tout autant que la tête

L'art de danser c'est d'arriver à se libérer, par un travail de plus en plus soutenu, de façon à dépasser ses craintes ses tensions et de réveiller chez I'autre cette part cachée de lui-même. Je veux par là : • aider ceux qui veulent travailler avec moi à accéder à la conscience de leur propre évolution, en utilisant les multiples langages du corps, et à partir des danses traditionnelles africaines, • chercher à détendre les tensions par des pratiques de respiration, situer les différentes parties du corps et souligner leur interrelation : tête, tronc, mobilité de la colonne vertébrale, sternum, • sentir le contact avec le sol et laisser l'énergie circuler librement ; enracinement et légèreté, • développer l'écoute, le jeu, s'ouvrir au dialogue musique/danse où la musique intervient comme porteuse d'énergie, en complicité constante avec la danse.






INTERVIEW



Peux-tu nous parler de ton sur travail le rythme ?


Au commencement c'est le souffle qui remplit le volume au rythme des battements du coeur s'il n'y a pas d'autres consignes. La relation des deux va faire naître l'impulsion vers une direction qui à son tour va donner naissance à la vie, l'expression, l' émotion ...
Quel est ton rapport à l'espace et au temps ?

Ce que nous croyons loin est toujours à côté de nous sans le savoir ; pour ce qui concerne notre démarche, c'est à nous d'explorer notre propre univers intérieur, à savoir sur quelle base il fonctionne.
Comment transmets-tu cette conception qui part de l'intérieur du corps vers l'espace environnant ?


En étant au travers de ma danse un pont entre le danseur et le profane, pour qu'il vive son corps et le connaisse physiologiquement et spirituellement . Ceci pour construire sa propre esthétique par, l'écoute, la production, et la reproduction de son propre rythme. En conservant l'essence, en l'occurence l'oxygénation, donc la respiration, tout en s'étirant, pour que le corps réponde à notre intention.

En 2000, tu as créé Biz'art qui veut être un collectif d'artistes, transdiciplinaire et transculturel. Dans quelle optique ?


Le développement considérable des communications physiques et virtuelles permet de confronter différents points de vues qui nous enrichissent. La multiplicité d'informations échangées nous donne une vision plus globale de l'humain, interprétable au niveau du corps et aussi de la pensée et de la spiritualité. C'est une voie pour le 3ème millénaire .Ce collectif s'efforce de regrouper les forces vives éparpillées.

questions posées par michele turbin pour bizart
paru das j_mag 2004